Sorties 3 & 10 Décembre, dur dur

Vu les résultats plutôt très décevants de la semaine dernière, un froid de canard avec des températures négatives, des poissons très peu actifs. Nous en sortirons que 2 petits et 2 loupés malgré avoir essayé de nombreux streamers différents.

Les températures étaient vraiment en dessous de zéro, et la nature se réveille sous la glace, quels beaux paysages :

dsc00745dsc00744dsc00748

C’était l’occasion d’essayer ma nouvelle canne Loop Cross S1. Quel plaisir de lancer avec un telle canne. Pour son baptême, un tout petit brochet de 35cm. Nouveau record de l’année pour le plus petit brochet :

dsc00747

Patrick en sortira un encore plus petit. (Concours à l’envers 🙂 )

DSC00755.JPG

Pour la deuxième sortie, les températures sont nettement plus clémentes et ce, depuis quelques jours. Nous allons pécher un parcours que nous n’avons plus fait depuis un bon bout de temps mais qui nous rapporte toujours de belles prises. La dernière fois, Patrick a pris un brochet qui avait une taupe dans le gosier.

Ce sera le moment de tester de tous nouveaux streamers réalisés la veille.

Arrivés sur le spot, dès les premiers lancers, j’enregistre une attaque mais sans pouvoir ferrer le poisson. Malgré plusieurs lancés et essais avec d’autres streamers, il ne reviendra pas. Tout le long du parcours, c’est sous une brume humide que nous essayerons en vain de tenter un brochet. Rien,  sur la première partie de ce long polder.

Patrick ce fera attaquer par trois fois son streamers par un petit brochet bien agressif mais finalement ce dernier reviendra pas à la charge.

Soudain, tout près de moi, j’entends et vois un gros remous et du bruit au niveau d’un piège à rats musqués. En effet dans le polders, il y a de nombreux pièges  qui se situent à la sortie de la buse qui relie deux polders. Curieux, me disant qu’un rat vient de se faire attraper, je vais voir. Et surprise, en relevant un peu le piège, c’est en fait un brochet qui s’y est pris. J’appelle Patrick et nous décidons d’essayer de lui sauver la vie. Non sans mal, car sans pinces adéquates, il est très difficile d’ouvrir ce type de piège.

Après plus de 10mn lors desquelles, Patrick s’esquinte les mains pour ouvrir ce satané piège, nous réussissons à libérer le brochet qui j’espère s’en remettra. Voici les quelque photos de cette histoire, peu banale :

dsc00756

dsc00757dsc00758

Patrick ce fera attaquer par trois fois son streamers par un petit brochet bien agressif mais finalement ce dernier reviendra pas à la charge.

Ce n’est que vers midi  alors que nous démarrons la prospection du deuxième polder que je sortirai mon premier brochet, un touche que je n’ai même pas sentie, un défense digne d’un gardon. Il est pas bien gros mais cela nous redonne espoir.

dsc00759dsc00762

dsc00765dsc00764

La brume s’est changée en une fine pluie, le vent change constamment mais comme il reste contenu, cela ne nous gêne pas pour les lancers.

Patrick décide de passer aux leurres, pêche qu’il n’a pas pratiquer depuis au moins 1 ans. En effet nous ne péchons plus qu’à la mouche. Il monte un spinner, et dès les premiers lancés, boum un brochet.

dsc00766

Nous décidons de faire demi-tour afin d’aller vers un autre spot. Sur le chemin du retour, nous peignons rapidement le polder et à un endroit ou je venais juste de passer il y a 1/4 d’heure, un brochet attaque mon streamer. Loupé car je n’était pas attentif. Je relance et à nouveau l’attaque, je ferre et il est pris.

dsc00770dsc00769

Sur le chemin du retour, j’en prendrai encore un, peu plus gros que les précédents. Sur un endroit que j’ai peigné méticuleusement le matin. C’est une belle attaque bien franche ou j’ai bien vu l’attaque. Que du plaisir pour les yeux.

dsc00773dsc00772

Une fois à la voiture, le temps de manger un petit bout, et nous partons vers un autre parcours. A notre arrivée, nous constatons qu’il y a un nombre de voitures immatriculées en Belgique anormalement élevé. En effet, plusieurs pécheurs sont occupés au bord de l’eau. Donc plan B et nous roulons quelques kilomètres plus loin pour pécher un endroit « magique ». A chaque fois que nous y avons péché, nous avons toujours pris du poisson et de grosses attaques.

Patrick lance son streamers et à peine touché l’eau, c’est l’attaque…. Loupé, il relance et c’est pendu. un joli bien gras.

dsc00775dsc00774

Juste après encore 2 attaques dont un gros. Nous laissons l’endroit tranquille le temps de continuer notre prospection un peu plus loin.

Au retour, juste avant de rentrer, je lance mon streamer là où les attaques ont eu lieu et dès le premier lancé, c’est l’attaque. Ferrage, combat et dans l’épuisette.

dsc00777

J’ai pris tous les brochets avec le même streamer,confectionné la veille.

dsc00771

Un que je vais refaire, car il a fini sa journée borgne et un peu abimé.

Résultat, 6 brochets de pris, quelques loupés lors d’une longue et super journée avec mon ami Patrick.

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Sorties 3 & 10 Décembre, dur dur

  1. Assez pénible sous le vent et la constante et froide bruine quelques beaux poissons et jolies photos.
    Au bilan, ça été une bonne journée 😉

    Mais je resterai longtemps marqué par la libération de ce beau brochet pris dans les énormes mâchoires de ce monstrueux piège à rat musqué.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s